Projet Riskadapt

Projet Riskadapt

Projet ANR « RISKADAPT »  Adaptation locale au risque volcanique – 2017-2021

L’espèce humaine ayant colonisé des environnements extrêmement variés, il est possible que des gènes adaptés à ces environnements aient évolué (à l’instar de l’adaptation à la vie en haute altitude). Ces gènes peuvent conférer une adaptation à l’environnement par un changement morphologique ou physiologique ou, éventuellement, par un changement de comportement. De nombreux gènes sont connus pour affecter les comportements, comme les allèles au gène du récepteur de dopamine (DRD4) associés à une prise de risque dans des conditions expérimentales. Cependant, l’existence de sélection agissant sur ces gènes, particulièrement dans des environnements à risque, n’est pas connue. Dans le cas des volcans actifs, la zone à risque a une extension limitée, mais souvent densément peuplée par une population rurale stable.

 

L’objectif de ce projet est :

  1. d’étudier les comportements de prise de risque dans des régions adjacentes, exposées et non-exposées au risque volcanique,
  2. d’étudier la possibilité d’une adaptation locale à un environnement à risque et
  3. d’identifier tous les gènes impliqués dans cette adaptation locale. Une étude pilote a montré l’existence d’une adaptation locale pour le locus DRD4 et la faisabilité d’une telle étude interdisciplinaire.

Ce projet permettra de

  • (a) développer notre connaissance sur une adaptation locale comportementale,
  • (b) comprendre les liens entre les gènes et les comportements vis-à-vis du risque  
  • (c) montrer l’utilité d’une approche interdisciplinaire dans le renouveau conceptuel nécessaire pour la compréhension des comportements humains.

Print Friendly, PDF & Email
Top