Actualités Campagne SCRATCH, Marion Dufresne, 2021

Campagne SCRATCH, Marion Dufresne, 2021

Carole Berthod (Laboratoire Magmas et Volcans) vient de terminer la campagne SCRATCH qui s’est déroulée du 1er au 22 juillet dans l’océan Indien (Mayotte, Glorieuses, Tromelin et La Réunion) à bord du Marion Dufresne.

Cette campagne très multidisciplinaire (pétrologie, géochimie, biologie, écologie, génétique, paléoclimatologie, paléocéanographie et sédimentologie) implique 10 laboratoires français (LMV-UCA-OPGP, EPOC, LGSR, IFREMER, BRGM, IPGP, ENTROPIE, Station marine ROSCOFF, CEREGE, LSCE) et est soutenue par 3 ANR (COYOTES, PHENOMAP et IMONSOON). 

Au cours de ces 22 jours en mer, plus de 70 opérations de prélèvement ont été réalisées : 11 carottages (dont deux supérieurs à 50 mètres), 12 dragages, 40 CTD et 10 filets à plancton
Au total, nous ramenons presque 400 mètres de carottes, plusieurs tonnes de roches et d’eau.
L’exploitation de ces prélèvements nous occupera pour les 5 à 10 ans à venir. Une dizaine de thèses, déjà en cours, exploiteront ces prélèvements et ces données collectés.

Plus d’infos sur ces 2 extraits du Journal de l’île de la Réunion

Article JIR p2

Article JIR p3

COMPRENDRE LE VOLCAN SOUS-MARIN DE MAYOTTE

Tout commence par des épisodes de séismes à répétition frappant l’île de Mayotte en
mai 2018. Ces derniers ont même atteint l’échelle 5 de Richter avec comme conséquences de gros tremblements ressentis sur l’île sœur et des fissures dans les murs. Suite à une campagne scientifique, les chercheurs ont déterminé l’origine du phénomène : un nouveau volcan sous-marin de 800 mètres qui a émergé à 50 kilomètres des côtes. Toujours actif, ce dernier trouve sa source à près de 3000 mètres de profondeur. A bord du Marion Dufresne, les chercheurs de la mission Scratch enquêtent sur ce phénomène. Après avoir fait plusieurs relevés, ils vont étudier les possibles évolutions de l’activité volcanique.

Print Friendly, PDF & Email
Top